Préparation à l'Expression Positive de Soi

Tags: Expression Positive de soi, expression positive, Communication Positive, expression, communication, psychologie, positive, soi, présentation, positionnement, cadre, encadrement, management, examen, concours, coopération, écoute, langage, Desqué

Comment se préparer à se positionner sans s'imposer?

Prendre position, trouver sa place dans un groupe, se présenter comme un professionnel exige un pré-requis fondamental que beaucoup oublie :

Le Triangle Contextuel Relationnel

Lors de toutes situations relationnelles, trois éléments essentiels entrent en jeu : Qui ai-je face à moi? A qui s'adresse ma prestation? Dans quel contexte sommes-nous réunis? Quel est mon rôle ici et maintenant?

Officiellement, chacun est identifié clairement par son identité, son statut ou sa fonction (dans une entreprise ou une équipe) ou encore son rôle (un costume psychologique virtuel ou social réel qui permet de se positionner face aux autres, de prendre sa place) par rapport à la situation.

Exemples dans l'article "Le Triangle Contextuel Relationnel"

Mais officieusement, chacun arrive avec ses propres filtres générés par ses croyances, ses préjugés, ses ABC (Attentes, Besoins, Contraintes, Désirs, Exigences ou Espoirs, Faits, etc.), en somme tout l'Alphabet, ou plus visuellement une Valise, voire un Container pour certain.

Et le déballage est dangereux s'il n'est pas conscient, car il risque fort de faire surgir tout un panel d'expressions cathartiques qui développeront malentendu et conflit. J'entends par là : des discours inavouables, des pensées rigides, des contradictions, des idées négatives, des égos surdimensionnés, des allégations sibyllines, voir des débordements de stress ou d'émotions ingérables...

 

Par contre, chacun peut mettre la déco qu'il veut sur sa valise, c'est-à-dire que chacun a raison de son propre point de vue.

Chacun a donc un point de vue différent, une vision personnelle même pour des sujets professionnels.

Ce triangle contextuel relationnel donne les éléments essentiels à préparer avant une intervention.

Une préparation psychologique, éthique, relationnelle, contextuelle, voire physique parfois (quand vous faites plusieurs journées de formation en suivant), matérielle, et intellectuelle (je l'ai mise en dernier car la plupart du temps c'est celle à laquelle tout le monde pense, en oubliant les autres préparations toutes aussi importantes).

Voyons l'état d'esprit positif comme préparation psychologique, éthique, relationnelle, contextuelle.

  • État d’esprit positif,Se respecter.
1Décrypter le fonctionnement de ses pensées négatives sur soi…
Se poser la question de la réalité…
Où sont les preuves, quelles sont-elles ?
Faire un bilan, sous forme de listes, des échecs et des réussites…
Transformer les jugements négatifs de soi… en faits concrets.
2

Prendre conscience des boucles de pensées négatives, jugements, critiques sur soi et sur autrui. 
Éviter les films négatifs qui tournent en boucle et alimentent la peur, l’angoisse, le stress. Mais ne font jamais agir pour trouver des solutions.

3

Penser réussite. Choisir Réussite.
Oser prendre des risques "préparés" pour réussir.

4

Comprendre ses échecs. Éviter de se complaire dans la boucle de l'échec et les bénéfices associés. Quels seraient les bénéfices du succès?
Analyser, trouver la méthode-solution et travailler pour réussir la fois suivante.

5

Trouver des solutions. S'informer des méthodes et des personnes pouvant vous aider.
Accepter les Points de vue multiples et différents, les travailler.
Demander aux autres. Faire des brainstormings...

6

Prendre confiance en soi. Lister vos atouts, vos point forts, vos idées, vos motivations, vos envies, ce qui vous stimule, ce qui vous plaît : tout ça c'est Vous! Croire en soi, en son potentiel.
Se valoriser, s’encourager, se donner de l'énergie vous permettra d'agir.

7

Comprendre son stress et ses émotions.
Comprendre que le stress est généré par des Interprétations psychologiques, hormones, réactions, stress (voir article).

8

 Être dans le présent. Car on ne peut pas agir sur le passé, ni sur le futur. On peut comprendre le passé en l'analysant (travail psychologique, historique, etc.) et le futur étant toujours hypothétique, on peut le préparer.
Conscience de l’ici et maintenant.

9

Respirer en conscience.
Tant mieux c'est la mode de la méditation, relaxation, sophrologie,  et tutti quanti...
MBSR, Qi Gong, Taï Chi, Yoga du Rire, Yoga…

10Être Bienveillant envers soi.
  • État d’esprit positif, Le respecter.
1

Travailler les croyances vis-à-vis d’autrui. Pourquoi tant de préjugés ? de craintes ?
Développer l’ouverture, l’accueil.

2

Comprendre les attentes d’autrui, et aller à la pêche aux informations (ce qui est acceptable dans sa valise).
Quels sont ses ABC… ?

3

Ressentir les besoins d’autrui grâce à l’empathie*, tout en prenant du recul vis-à-vis des émotions (les siennes et les vôtres).
*Du Grec Empatheia : "sentir intérieurement".

4

Accepter les différences, les points de vue, les critiques…
Voir plus haut les différences de points de vue (ex : photos).

5

Apprendre à se taire pour écouter activement.
Très difficile, car même si vous êtes bienveillant vis-à-vis d’autrui, inconsciemment vous souhaitez montrer que vous êtes tout aussi intéressant que lui (intelligent, beau, bon, professionnel, etc.).
Pensez à l’intelligence du silence et de l’écoute, l’intelligence de l’empathie, de l’attention au présent et à l’autre.
Se concentrer sur autrui en s’oubliant (« s » étant son égo).

6

Apprendre à regarder et observer pour comprendre les attitudes et expressions donnant des informations sur l’autre.
Voir la synergologie.

7

 Comprendre le stress et les émotions de l’autre. Les accepter !
Comprendre que le stress est généré par des interprétations psychologiques, hormones, réactions,… (voir article).
Apprendre à Répondre, non à réagir…

8

Être curieux d’autrui, aller à la découverte de l’autre.
État d’esprit du débutant, de l’enfant spontané.
Confiance.

9

Ressentir de la Bienveillance, de la Gratitude pour ce qu’il vous enseigne même aux travers de critiques.
Tant qu’il vous critique, il s’intéresse à vous !

10Être bienveillant envers soi dans la relation.

En résumé, pour se positionner sans s'imposer et créer sa place lors d'intervention en public, il est nécessaire de préparer son mental à la rencontre ou à l'intervention de façon positive, bienveillante, ouverte; et rester vigilant sur le triangle contextuel relationnel pour éviter de sortir du cadre maladroitement. Et surtout arrêter d'imaginer des scenarii négatifs vis à vis des situations et des autres personnes présentes.

Le 23.04.2015 - Par Sylvie Desqué 
Partager
Commentaires
Pas encore de commentaire. Soyez le premier à donner votre avis.
Laisser un commentaire
Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire

*




*
Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici. *