Le Triangle Contextuel Relationnel

Tags: Communication Positive, Relation, Entretien, Réunion, Contexte, Relation, Contexte relationnel, Présentation, Desqué

Prise de conscience des Jeux relationnels et explications

Lors de toutes situations relationnelles, trois éléments essentiels entrent en jeu :

  1. "La Situation" dans laquelle je me trouve avec un Autrui (entretien, réunion, présentation de projet, négociation, formation, enseignement, coaching, thérapie, examen, concours...)
  2. "Moi" avec le S,F,R que j'ai dans cette situation (Statut, Fonction, Rôle)
  3. "Autrui" qui a son propre S,F,R dans cette situation (Statut, Fonction, Rôle)

Officiellement, chacun est identifié clairement par son identité, son statut ou sa fonction (dans une entreprise ou une équipe) ou encore son rôle (un costume psychologique virtuel ou social réel qui permet de se positionner face aux autres, de prendre sa place) par rapport à la situation.

Exemples :

- En "Situation" recrutement, "Moi" devient candidat, "Autrui" représente les membres du Collège de recrutement avec un DRH ou RH, un Chef de service, un membre de l'équipe, complété parfois par un recruteur professionnel, le DG, DAF...

- En "Situation "entretien professionnel", "Moi" devient N et "Autrui" est le N+1 (ou inversement).

Mais officieusement, chacun arrive avec ses propres filtres générés par ses croyances, ses préjugés, ses ABC (Attentes, Besoins, Contraintes, Désirs, Exigences ou Espoirs, Faits, etc.), en somme tout l'Alphabet, ou plus visuellement une Valise, voire un Container pour certain.

Et le déballage est dangereux s'il n'est pas conscient, car il risque fort de faire surgir tout un panel d'expressions cathartiques qui développeront malentendu et conflit. J'entends par là : des discours inavouables, des pensées rigides, des contradictions, des idées négatives, des égos surdimensionnés, des allégations sibyllines, voir des débordements de stress ou d'émotions ingérables...

Par contre, chacun peut mettre la déco qu'il veut sur sa valise, c'est-à-dire que chacun a raison de son propre point de vue. J'en ai fait l'expérience pour le prouver lors d'une formation : j'ai donné la consigne suivante "Avec cet appareil photo, vous allez entrer dans cette salle, et vous prendrez la photo de la salle. Ensuite vous ressortez et me rendez l'appareil pour que j'enregistre votre photo sur un ordinateur et l'efface de l'appareil. Puis je donnerai l'appareil au suivant avec la même consigne". Résultat : aucune photo n'est la même, certaines peuvent se ressembler mais le cadre ou la prise de hauteur ou la focale ou la vitesse sont différents...

Chacun a donc un point de vue différent, une vision personnelle même pour des sujets professionnels.

C’est aussi l’occasion de créer un espace et un temps dédiés à la rencontre pour partager. Construire le lien dans un espace sacré et un temps d'écoute partagée.

Ce triangle contextuel relationnel donne les éléments essentiels à préparer avant une intervention.

Une préparation psychologique, éthique, relationnelle, contextuelle, voire physique parfois (quand vous faites plusieurs journées de formation en suivant), matérielle, et intellectuelle (je l'ai mise en dernier car la plupart du temps c'est celle à laquelle tout le monde pense, en oubliant les autres préparations toutes aussi importantes).

 

Si vous avez des questions,

si vous souhaitez être accompagné grâce à la Psychologie positive sous forme de Coaching, contactez moi par mail : sylvie.desque@mrh-consulting.fr

J'interviens aussi en entreprise, collectivité, etc. pour des coachings individuel ou de groupe.

Le 12.11.2015 -
Partager
Commentaires
Pas encore de commentaire. Soyez le premier à donner votre avis.
Laisser un commentaire
Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire

*




*
Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici. *