Causes retenues de la souffrance au Travail

Tags: RPS, Risques Psychosociaux, Causes, Souffrance, Travail, Desqué

Extrait de  Les RPS liés aux dysfonctionnements relationnels

Conférence Novembre 2013 - Salon ELOISE - La Réunion

 

DIAPO 8   

Causes Retenues

En fait, pendant longtemps, les causes retenues furent associées au travail physique et à son impact : d’abord sur l’efficacité et le rendement des salariés, puis sur la santé des personnels (Accidents du travail ou trajet,  Troubles Musculo-Squelettiques, etc). 

Depuis une trentaine d’années est apparue la notion de « stress » (initialement théorie de Hans Selye 1956) comme un fléau s’abattant sur les entreprises par l’intermédiaire de la souffrance au travail ressentie par les personnels quel que soit leur poste.

En contrepoint surgit une demande : celle de la qualité de vie au travail (Ripon 1982).

 

D’après l’Agence Européenne pour la Santé et la Sécurité (ou Agence de Bilbao), interview de Christa SEDLATSCHEK, directrice de l’Agence de Bilbao, dans le magazine « Travail & Sécurité » N°743 de octobre 2013 :

- " le stress est le deuxième problème de santé lié au travail le plus fréquemment rapporté en Europe, après les TMS "

- et " 50 à 60% de l’ensemble des journées perdues peuvent être attribuées au stress lié au travail et aux RPS " .  

 

Maintenant le « stress » n’est qu’un aspect des RPS,

et ce serait réducteur de ramener tous les RPS aux résultats de personnels « stressés ».

Le stress joue un rôle indéniable, mais n’est pas le seul facteur ni la source des dysfonctionnements de l’entreprise ou de l’organisme public.

 

Le 26.09.2014 - Par Sylvie Desqué 
Partager
Commentaires
Pas encore de commentaire. Soyez le premier à donner votre avis.
Laisser un commentaire
Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire

*




*
Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici. *